Rechercher
  • Nelly

La Mélancolie Du Kangourou de Laure MANEL




Résumé :


Alors qu'il s'apprête à vivre le plus beau moment de sa vie avec la naissance de sa fille, Antoine est confronté au plus horrible des drames : la mort de sa femme durant l'accouchement. Anéanti par la perte de celle qu'il aimait plus que tout, Antoine a du mal à créer du lien avec son bébé jusqu'à ce qu'il embauche Rose, une pétillante jeune femme à l'irrépressible joie de vivre, pour s'occuper du nourrisson.

Parviendra-t-elle à aider Antoine à se révéler comme père et à se reconstruire ?





Mon avis :


Un livre tendre, triste et tellement beau…


Le 7 avril 2019, j’ai eu la joie de rencontrer Laure Manel lors du salon du Livres de Montaigu (85). Depuis cet ouvrage attendait dans ma PAL. Pourquoi ? Je l’ignore… Et puis me voilà à relever un chalenge dans un groupe de Lectures via Facebook, dont dans les 3 titres au choix il y avait celui-ci. Cool non ! Une occasion de le lire et je ne suis pas déçu loin de là.


Vous l’avez sûrement déjà compris, j’ai adoré ce roman. Il est vrai que le début de la lecture m’a été très pénible, j’en ai même pleuré… c’est une histoire dramatique mais aussi tellement belle. J’avais beau savoir dès le début que Raphaëlle meurt à l’accouchement de son enfant, c’était plus fort que moins les larmes me venaient… et un autre facteur est venu s’ajouter me rappelant à mon propre calvaire, d’où la pénibilité du début de la lecture… Mais passons…

L'auteur nous embarque dès le départ dans un drame familial.

Un couple amoureux attendant un enfant… La joie des préparatifs de la naissance et puis le jour J, qui doit être l’un des plus jours dans la vie d’un couple. Mais là non, Antoine maudira ce jour. Sa femme Raphaëlle meurt pendant l’accouchement. Sa petite fille, Lou, elle est vivante. Antoine le vit très mal, s’enferme dans un mutisme. Refuse de s’occuper de son enfant allant jusqu’à penser que c’est de sa faute si sa femme est morte. Mais il n’en ait rien. Lou vivra les premières semaines de sa vie au côté de sa grand-mère paternelle, Simone. Antoine continue sa descente aux enfers, sa descente vers une dépression. Mais un jour Simone doit repartir chez elle, elle ne peut pas vivre éternellement chez son fils. Lui voulant reprendre le travail pour échapper à sa vie, à son désarroi, à son rôle de père. Bien sûr, il ne laisse pas pour autant mourir de faim sa fille, mais il fait le minimum syndicat sans aucune tendresse, de bisous, de câlins, tout simplement sans Amour. Du coup, ils se mettent en quête de trouver « la nounou » pour Lou. Et ils l’a trouvent même si Simone pense qu’elle est trop jeune. Rose rentre ainsi dans la vie de Lou et d’Antoine. Rose va s’attacher à Lou plus qu’elle devrait et le pensait. Au travers de sa jeunesse, de son innocence, Antoine verra la vie sous un autre angle. Plus les semaines passent et plus on se dit que Rose et Antoine sont fait pour être ensemble. Et c’est là que l’autrice Laure, arrive à nous tenir en haleine.

Rose et Antoine, une idylle naissante ?

Avec Rose, il redécouvre sans le savoir les petites choses de la vie. Il va même jusqu’à renouer avec sa grand-mère et les montagnes de son enfance. Plus d’un an et demi après le décès de sa femme, lors d’un déjeuner d’affaires, Antoine rencontre Jeanne. Un personnage qui dès le début ne m’a pas plus. Trop presser de tout… Et son comportement envers Rose est odieux. Je vous laisse découvrir pourquoi ? Jeanne s’installe chez Antoine et Rose part dans une école de danse prestigieuse à Londres.


Comment vont-ils vivre cette séparation ?

Est-ce que le couple Antoine et Jeanne fonctionnera ?

Durant des mois Antoine se posera de multiples questions sur lui, sur son couple, sur Lou, sur Raphaëlle et surtout sur Rose.

Quelles décisions prendra-t-il ?

Car il reprendra sa vie en main et prendra des décisions pour repartir sur de bonne basse pensant qu’il a le droit à une deuxième vie.


Un livre qui amène aussi à se questionner sur notre propre vie. Un livre touchant qui nous tient en suspense pour connaître le dénouement final. Personnellement j’aurais bien aimé avoir une suite, mais qui sait peut-être il y en a déjà une…


Tout le long de ce roman, je me suis demandée pourquoi ce titre. J'ai eu la réponse vers la fin par Antoine.


ISBN : 978-2-7499-3467-9

352 pages

Prix : 18.95 €

Éditions Michel LAFON

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout